Jean-Michel Ganteau

Jean-Michel Ganteau

Bureau G206, Tél : 04 67 14 24 73

heures de permanence :

S1 : jeudi 11H15/12h15, S2 : jeudi 10h15-11h15 – G206

Directeur de l’Ecole Doctorale 58

Membre du Conseil Scientifique de l’Université Montpellier 3

Membre du conseil de U.F.R.2,

Membre du comité scientifique des PULM

Responsable du master d’anglais LLCER

Responsable du parcours MEEF anglais

Directeur de l’UF langues ESPE-LR

 

Jean-Michel Ganteau enseigne la littérature de la première année au Master 2 et les épreuves de synthèse ou approfondissement disciplinaire en master MEEF et préparation agrégation.

Professeur de littérature britannique, il est rattaché à l’E.A. 741 (EMMA). Son domaine de spécialité est la littérature et les arts britanniques contemporains, ce qui l’a amené à publier des articles et à prononcer des communications, en France et à l’étranger, dans ce domaine. Il est directeur de la revue Etudes britanniques contemporaines (unique revue française consacrée à la littérature et à la culture britanniques contemporaines), et a fondé, en collaboration avec Christine Reynier, la collection « Present Perfect », aux publications de Montpellier 3.

Publications

Responsable de la publication de la revue Etudes britanniques contemporaines (PULM)

Ouvrages

David Lodge, le choix de l’éloquence. Couleurs Anglaises. Pessac : Presses Universitaires de Bordeaux, 2001.

Peter Ackroyd et la musique du passé. Paris : Michel Houdiard. 2008.

The Ethics and Aesthetics of Vulnerability : Contemporary British Fiction. Londres et New York: Routledge, 2015.

Ouvrages collectifs

Co-responsable de la collection « Present Perfect » (PULM)

En collaboration avec Christine Reynier. Impersonality and Emotion in Twentieth-Century British Literature. Present Perfect 1. Montpellier, PUMontpellier 3, 2005.

En collaboration avec Christine Reynier. Impersonality and Emotion in Twentieth-Century British Arts. Present Perfect 2. Montpellier, PUMontpellier 3, 2007.

En collaboration avec Susana Onega Jaén. The Ethical Component in Experimental British Fiction since the 1960s. Newcastle : Cambridge Scholars Publishing, 2007.

En collaboration avec Christine Reynier. Autonomy and Commitment in Twentieth-Century British Literature. Present Perfect 5. Montpellier, PUlM, 2010.

En collaboration avec Susana Onega Jaén. Trauma and Ethics in Contemporary British Fiction. Amsterdam: Rodopi, 2010.

En collaboration avec Susana Onega Jaén, ed. et introduction. Romance and Trauma in Contemporary British Literature. Londres et New York: Routledge, 2012.

En collaboration avec Christine Reynier, ed. et introduction. The Ethics of Alterity in XIXth- to XXIst-century British Literature, ed. et introduction. Montpellier: PULM, 2013.

En collaboration avec Susana Onega Jaén, ed. et introduction. Contemporary Trauma Narratives: Liminality and the Ethics of Form. Londres et New York : Routledge, 2014.

En collaboration avec Christine Reynier, ed. et introduction. The Ethics of Alterity in XIXth- to XXIst-century British Arts, ed. et introduction. A paraître.

En collaboration avec Susana Onega, ed. et introduction. New Visibilities. The Ethics of Victimhood and othe Forms of Vulnerability in Contemporary Fiction. A paraître.

 

Articles récents

« Trauma as the Negation of Autonomy: Peter Ackroyd’s Mother London. » Eds. Susana Onega et Jean-Michel Ganteau. Trauma and Ethics in Contemporary British Literature. Amsterdam : Rodopi, 2010. 109-130.

« De l’allusion au commentaire: le travail de la citation (Time’s Arrow et The Nazi Doctors). » Ed. Jocelyn Dupont et Emilie Walezak. L’intertextualité dans le roman contemporain de langue anglaise. Perpignan : Presses de l’Université de Perpignan, 2010. 123-137.

« Rituel, Spectacle et fascination catholique Arnold Bennett et l’Espagne. » Ed. Christine Reynier. Ecrits d’écrivains 3. Paris : Michel Houdiard, 2010. 81-105.

«  Horizons de l’inassimilable : du réalisme traumatique dans le roman britannique contemporain. » Etudes britanniques contemporaines 40 (mai 2011) : 105-120.

« The Logic of Affect : Romance as Ethics. » Anglia: Journal of English Philology. 129.1-2 (2011): 79-92.

« ‘If you like, we play detective’ : intrigues en souffrance chez Peter Ackroyd, Martin Amis et Kazuo Ishiguro. » Etudes anglaises 64.4 (octobre-décembre 2011) : 415-426.

« La responsabilité comme travail de l’épreuve : Experience de Martin Amis. » Eds. Francoise Bort, Olivier Brossard et Wendy Ribeyrol. Figures de l’expérience dans la littérature anglophone. Paris : Michel Houdiard, 2012. 136-47.

« Non Serviam. Portraits of the Artist as A Young Performer. » Portraits of the Artist as a Young Thing. Ed. Anette Pankratz and Barbara Puschmann-Nalenz. Heidelberg: Winter, 2012 207-24.

« Entre mimétique du rien et réalisme traumatique. » Etudes britanniques contemporaines 42 (juin 2012) : 101-24.

« Ruins, or, The Ethical Logic of Traumatic Capitalism, with Special Reference to Peter Ackroyd. » Etudes britanniques contemporaines 43 (décembre 2012): 139-152.

« ‘The past won’t fit into memory without something left over’: Pat Barker’s Another World, in between narrative Entropy and Vulnerability. » Eds. Jean-Michel Ganteau et Susana Onega. Trauma and Romance in Contemporary British Literature. Londres et New York : Routledge, 2013. 17-33.

« Trauma and the Ethics of Vulnerability : Jon McGregor’s Even the Dogs.” Etudes britanniques contemporaines 45 (décembre 2013). http://ebc.revues.org/940

« Nicholas Royle’s Quilt: The Ethics of Melancholic Mourning. » Etudes britanniques contemporaines 47 (décembre 2014). http://ebc.revues.org/1992#tocto1n4

« Vulnerable Form and Traumatic Vulnerability: John McGregor’s Even the Dogs ». The Ethical Impulse in Limit-Case Trauma Narratives in English (1960 to the Present). Textes réunis par Susana Onega et Jean-Michel Ganteau. Londres et New York : Routledge, 2014. 89-103.

« Ghosts, Texts, Phantom Texts: McEwan’s Saturday and Joyce’s “The Dead” ». Narrating Loss. Eds. Brigitte Glaser and Barbara Puschmann-Nalenz. Trier: Wissenschaftliche Verlag, 2014, 223-238.

« Vulnerable Visibilities: Peter Ackroyd’s Monstrous Victorian Metropolis ». Neo-Victorian Cities: Re-Imagining Utopian and Dystopian Metropolises. Eds. Marie-Luise Kohlke et Christian Gutleben. Amsterdam : Rodopi, 2015, 151-174.

« Shifting Visibilities: The Politics of Trauma and Vulnerability in Neil Bartlett’s Skin Lane ». New Visibilities. The Ethics of Victimhood and other Forms of Vulnerability in Contemporary Fiction. Eds. Jean-Michel Ganteau et Susana Onega. A paraître.

« Le temps éclaté: Why Be Happy when You Could Be Normal? de Jeanette Winterson. » Sillages critiques 18 (2015). A paraître.

« The Wake of Dispossession: Patrick Neate’s Jerusalem. » Etudes britanniques contemporaines 49 (novembre 2015). A paraître.

« Marks of Weakeness : Poétique et éthique de la vulnérabilité chez Jon McGregor. » Etudes anglaises 3 (2015). A paraître.

« Innocent Abroad: Jonathan Coe’s Expo 58 and the Comedy of Forgiveness. » The Comic Turn. Anglistik (printemps 2016). A paraître.

 

 

Encadrement

Jean-Michel Ganteau dirige des travaux de doctorat et de master dans les spécialités suivantes : roman ultra contemporain (Peter Ackroyd, Martin Amis, Will Self, Jeanette Winterson, Jon McGregor, Jonathan Coe, etc.) ou plus ancien (Graham Greene, B.S. Johnson, par exemple), ainsi que sur les rapports d’intermédialité (dont texte-image) qui caractérisent la production britannique contemporaine. D’une manière plus générale, il s’intéresse au domaine de l’éthique des affects, ce qui l’amène à travailler sur les zones de voisinage entre théorie des genres/modes, éthique lévinasienne et post-lévinasienne, trauma, études de genre, vulnerability studies.

 

Il encadre des travaux sur :

– la littérature britannique contemporaine (depuis la Seconde Guerre mondiale), avec quelques incursions dans des domaines antérieurs ;

– mais aussi sur des phénomènes culturels liés aux praticiens de l’art contemporaine (Y.B.A., dont Sam Taylor Wood, Damien Hirst, etc.) ;

– la romance contemporaine et les implications éthiques qu’elle met en œuvre ;

– le récit de l’excès, sous diverses composantes : baroque, mélodrame, kitsch, camp ;

– l’éthique de l’androgyne et de l’épicène ;

– la théorie des affects appliquée aux productions artistiques contemporaines ;

– la théorie du trauma,

– les manifestations esthétiques et culturelles de l’anglicité, etc.

 

Les commentaires sont fermés.