Nelly Mok

Nelly MOK

Bureau A122

Heures de permanence 2016-2017 : Semestre 1 et semestre 2 sur RDV uniquement.

Maître de conférence en littérature américaine (équipe EMMA)

Coordinations :
Langue LEA L2 E31 ANY5 et E41 ANY5
Licence LEA

Domaine de recherche : littérature sino-américaine, écritures de soi.

Agrégation externe (2004)
Thèse de doctorat (2011, Université de Bordeaux – Michel de Montaigne) :

« L’Écriture de la marge dans le récit autobiographique sino-américain féminin au XXème siècle »

Articles sur la littérature sino-américaine :

  • “Moving Home, Writing Home: Transnational Identity in Shirley Geok-lin Lim’s Among the White Moon Faces”, Asiatic (revue en ligne sur les études asiatiques américaines), Mohammad A. Quayum (ed.), vol. 8, n°1, juin 2014, p. 143-161.
  • “Maxine Hong Kingston’s Woman Warrior Beyond the Feminine and the Unfeminine: Dismantling the Dualistic Perception of Gender and Ethnicity”, On the Legacy of Maxine Hong Kingston. The Mulhouse Book, Sämi Ludwig and Nicoleta Alexoae-Zagni (eds.), London: LIT Verlag, 2013, p. 61-76.
  • “Sabotaging the ‘Cultural Bridge’, Dropping the Hyphen: Love and Sexuality as Escape Routes in Gish Jen’s Mona in the Promised Land (1996)”, Positioning the New: Chinese American Literature and the Changing Image of the American Literary Canon, Tanfer Emin Tunc and Elisabetta Marino (eds.), Cambridge: Cambridge Scholars Publishing, 2010, p. 39-51.
  • “‘Every path I/i take is edged with thorns’. L’écriture du liminal dans le roman sino-américain de Maxine Hong Kingston, d’Amy Tan et de Kip Fulbeck”, Paradoxes de la réserve, Lionel Larré et al. (dir.), Bordeaux : CLIMAS Université de Bordeaux – Michel de Montaigne, 2011.

Communications orales récentes :

  • « Le récit autobiographique sino-américain féminin et le paradigme de l’autobiographie ethnique : de l’adhésion à l’émancipation », Congrès de l’AFEA « Les États-Unis : modèle, contre-modèle, fin des modèles ? », Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, mai 2014.
  • « L’Écriture mythopoeique dans The Woman Warrior, de Maxine Hong Kingston. », Congrès de l’AFEA « Héritage(s) », Université de Perpignan, mai 2012.

Les commentaires sont fermés.