Claire Omhovère

Omhovere_Claire

Claire Omhovère
claire.omhovere@univ-montp3.fr
Bureau G 118.

Heures de réception 2016/2017 : JEUDI 16H15 à 17H15 et sur rdv (me contacter par mel : claire.omhovere@univ-montp3.fr)

Claire Omhovère enseigne à l’université Paul Valéry de Montpellier. Présidente de la Société d’Etude des Pays du Commonwealth, elle dirige la revue Commonwealth Essays & Studies depuis 2011. Sa recherche porte sur l’écriture paysagère dans les littératures des anciennes colonies de l’Empire britannique, notamment le Canada. Elle est l’auteur de Sensing Space: The Poetics of Geography in Contemporary English-Canadian Fiction (Peter Lang, 2007). Elle a dirigé plusieurs ouvrages scientifiques dont le plus récent (L’Art du paysage chez Michel Houdiard, 2014) rassemble la traduction et la présentation critique d’une sélection d’essais sur les enjeux du paysage dans le monde anglophone

 

Ouvrage :

  • Sensing Space: The Poetics of Geography in Contemporary English-Canadian Writing. Canadian Studies Series. Bruxelles; Bern; Berlin: Peter Lang, 2007.

Direction d’ouvrage :

  • Essais sur le paysage. Paris : Michel Houdiard, 2014.
  • Perceptions et représentations de l’espace dans le monde anglophone. Nancy : PUN, 2011.

Co-direction d’ouvrage:

  • Besson, Françoise, Héliane Ventura, and Claire Omhovère, dirs. The Memory of Nature in Aboriginal, Canadian and American Contexts. Newcastle Upon Tyne: Cambridge Scholars Publishing, 2014.
  • Héritier, Stéphane, Michèle Kaltemback, Claire Omhovère, et Marcienne Rocard, dirs. Perspectives environnementales au Canada: l’écologie dans tous ses états / Environmental Issues in Canada: the Ins and Outs of Ecology. Toulouse: Editions Universitaires du Sud, 2010.
  • Kaenel, André, Claire Omhovère, et Richard Samin, dirs. L’interdisciplinarité en question. Nancy : PUN, 2009.
  • Armand, Claudine, André Kaenel, et Claire Omhovère, dirs. Ancrages / Passages. Nancy : PUN, 2006.

Derniers articles en date :

  • « Quelques reconfigurations urbaines du ‘Wilderness’ dans la fiction canadienne anglophone des années 1990-2000. » Les Cultures du déplacement. Dir. L.S. Fournier, C. Chastagner, C. Bernié-Boissrd, et D. Crozat. Collection Aménagements et Territoires. Aix-en-Provence : PU d’Aix-Marseille, 2014. 79-91.
  • « Documenting Disappearance: A Century of Canadian Photography, from William McFarlane Notman to Edward Burtynsky and Douglas Coupland ». The Memory of Nature in Aboriginal, Canadian and American Contexts. Ed. Besson, Françoise, Héliane Ventura, and Claire Omhovère, Newcastle Upon Tyne: Cambridge Scholars Publishing, 2014. 254-272.
  • « Profils urbains et territoires littéraires au Canada anglophone ». Ville et environnement: regards croisés sur le monde postcolonia Ed. André Dodeman et Cyril Besson. Paris : Michel Houdiard éditeur, 2014. 17-34.
  • « ‘For there is no easy way to get to Jubilee from anywhere on earth’: Place in Alice Munro’s Dance of the Happy Shades. » Alice Munro. Ed. Vanessa Guignery. Paraître chez CSP, 2015.

Encadrement : elle se propose d’encadrer des recherches au niveau Master 2 et Doctorat portant sur les sujets suivants :

  1. Les études postcoloniales et les problématiques qui leur sont spécifiques parmi lesquelles : les notions d’altérité et d’hybridité culturelles, les rapports entre culture dominante et culture minoritaire, la politique nationale du multiculturalisme, les questions liées à l’ethnicité telles que la place des Inuit et du Nunavut dans la culture canadienne, la renégociation des traités signés avec les Premières Nations, etc.
  2. La littérature d’exploration : édition et diffusion des relations de voyages des explorateurs tels que Samuel Hearne, Alexander Mackenzie, Sir John Franklin, etc. L’invention du paysage canadien dans les illustrations des récits d’exploration.
  3.  Les auteurs canadiens du XIXème siècle, ou de la première moitié du XXème dont les écrits mériteraient d’être réévalués, ainsi Nellie McClung, Sinclair Ross, Howard O’Hagan, Grey Owl, Marian Engel, etc.
  4. Les auteurs canadiens issus des minorités ethniques : l’émergence d’une littérature canadienne venue d’ailleurs et sa reconnaissance internationale à travers le succès d’auteurs tels que Michael Ondaatje, Rohinton Mistry, Hiromi Goto, Larrisa Lai, Fred Wah, etc.
  5. Les mouvances d’avant-garde dont l’évolution au Canada s’est démarquée du développement de ces mêmes courants aux USA : le féminisme des Prairies, le postmodernisme canadien, le « mockumentary », le Land Art, l’écriture écologique, etc.
  6. Les questions propres à la perception et à la représentation de l’espace dans les cultures du Commonwealth : approches comparées de la notion de « Wilderness » au Canada et de la notion de « Bush » en Australie, l’écriture paysagère aux USA et au Canada, la nordicité canadienne, etc.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.